Santé





Les IST sont les infections sexuellement transmissibles. 
Elles se transmettent principalement lors de relations sexuelles 
(contact entre la vulve, le vagin, le pénis, l'anus, les lèvres, la bouche et la main).

Certaines IST sont répandues dans la population. La plupart d'entre elles se soignent facilement mais, non traitées, elles peuvent entraîner de graves complications.


  • Signes possibles: brûlures et/ou écoulement jaune par la verge, le vagin ou l'anus, fièvre, douleur au bas-ventre.
  • Apparition des signes: 2 à 7 jours après la contamination
  • Diagnostic: par un prélèvement local
  • Complications graves si non traitée: risques de stérilité surtout chez la femme, atteinte du nouveau-né si la mère est infectée



  • Signes possibles: le plus souvent aucun signe sinon brûlures, écoulement par la verge, l'anus ou le vagin, fièvre, douleur au bas-ventre, voire angine.
  • Apparition des signes: 1 à 2 semaines après la contamination
  • Diagnostic: par un prélèvement local
  • Complications graves si non traitée: risques de stérilité, de grossesse extra-utérine; atteinte du nouveau-né si la mère est infectée


  • Signes possibles: petites verrues sur les organes génitaux ou l'anus.
  • Apparition des signes: 1 à 8 semaines après la contamination
  • Diagnostic: par un examen médical
  • Risque de récidive
  • Complications graves si non traitée: risque de cancer du col de l'utérus; atteinte du nouveau-né si la mère est infectée




  • Signes possibles: fièvre, fatigue et hépatite (« jaunisse »).
  • Apparition des signes: 2 à 8 semaines après la contamination
  • Diagnostic: par prise de sang
  • Complications graves si non traitée: risque de cirrhose et de cancer du foie; atteinte du nouveau-né si la mère est infectée


L’Herpès génital

  • Signes possibles: petits boutons douloureux en forme de bulles sur les organes génitaux, l'anus ou la bouche, démangeaisons
  • Apparition des signes: 1 semaine ou plus après contamination
  • Diagnostic: par un examen médical, prise de sang ou prélèvement local
  • Risque de récidive
  • Atteinte graves du nouveau-né si la mère est infectée



Les Mycoplasmes et la Trichomonase

  • Signes possibles: écoulement par la verge, l'anus ou le vagin, brûlures, démangeaisons
  • Apparition des signes: à partir de 1 semaine après la contamination
  • Diagnostic: par prélèvement local
  • Risque de récidive 



  • Signes possibles: chancre (petite plaie indolore), éruptions sans démangeaisons sur la peau et les muqueuses
  • Apparition des signes: 2 à 4 semaines ou plus après la contamination
  • Diagnostic: par prise de sang
  • Complications graves si non traitée: atteinte du cerveau, des nerfs, du cœur, des artères et des yeux, atteinte du nouveau-né si la mère est infectée




  • Signes possibles: fièvre, éruption, fatigue, diarrhée
  • Apparition des signes: à partir de 15 jours après la contamination
  • Diagnostic: par un prélèvement sanguin
  • Complications graves: évolution possible vers le sida; atteinte du nouveau-né si la mère est infectée.


·  SIDA et traitement d'urgence: si les traitements permettent, aujourd'hui dans la majorité des cas, de retarder considérablement l'entrée dans la maladie sida, ils ne permettent pas d'éliminer le virus de l'organisme.
Cependant, si vous avez pris un risque, vous pouvez vous rendre, le plus tôt possible après la prise de risque et au plus tard dans les 48 h, au service des urgences le plus proche, si possible avec votre partenaire. 
Un médecin évaluera l'intérêt de vous prescrire un traitement qui vise à détruire le virus du sida avant qu'il ne se développe dans votre organisme. Ce traitement est très contraignant, peut provoquer des effets secondaires et n'élimine pas totalement le risque de contamination

Les IST et le SIDA

les IST fragilisent les muqueuses et augmentent considérablement le risque de contamination par le virus du sida.
Si on est atteint par le virus du sida, les IST peuvent être plus graves et compliquer le traitement.

La prévention

Le meilleur moyen de vous protéger du virus du sida et des autres IST est d'uti 1 iser un préservatif pour la fellation et un préservatif avec un gel à base d'eau pour la pénétration.

Si le risque de transmission du sida par la fellation est faible, il est en revanche très important pour certaines IST dont la syphilis.

ATTENTION : Les spermicides locaux (sprays, gelées, ovules) ne protègent pas des IST.

Le préservatif masculin

Avant toute pénétration (ou fellation), dérouler le préservatif sur la verge en érection.

  • Si le préservatif n'est pas muni d'un réservoir, en pincer l'extrémité afin de créer une petite poche qui recevra le sperme.
  • Il est impératif de se retirer immédiatement après l'éjaculation tout en maintenant le préservatif à la base.
  • Une fois retiré, le préservatif doit être jeté à la poubelle. 



Le gel

Le gel à base d'eau est le complément indispensable du préservatif en latex en cas de pénétration anale.
Attention: ne pas utiliser de corps gras (beurre, huile, crème solaire, vaseline ... ) car ils rendent les préservatifs poreux.

Le préservatif féminin

  • A usage unique, il s'adapte aux parois du vagin. Il peut y être placé longtemps avant le rapport ou juste avant la pénétration.
  • Il est en latex ou polyuréthane (à utiliser en cas d'allergie au latex).
  • Après le rapport, pour éviter une contamination, le retirer en respectant les instructions du mode d'emploi.


Mettre un préservatif est un geste simple, mais, quand c'est la première fois, on peut être un peu nerveux alors n'hésitez pas à vous entraîner.

Le dépistage des IST

Les IST se transmettent très facilement. Il n'y a pas toujours de signes visibles.
En cas de doute, il est important de consulter un médecin pour vous faire dépister.

  • Pour effectuer un dépistage des IST ou du VIH, consultez votre médecin ou rendez-vous dans certains centres spécialisés:

o     les CDAG (Consultations de dépistage anonyme et gratuit)
o     les DAV (Dispensaires anti vénériens)
o     les CPF (Centres de Planification Familiale)

Les conseils

o   Une IST ne guérit pas seule, faites-vous soigner
Il existe des traitements efficaces contre les IST qui évitent de les transmettre et stoppent leur évolution.
Négligées, les IST peuvent provoquer des complications difficiles à traiter et entraîner des séquelles.

o   Ne vous soignez pas tout seul N'utilisez pas de pommade, de désinfectant ou d'antibiotiques sans avis médical.

o   Suivez le traitement jusqu'au bout. Il faut respecter la dose et la durée du traitement prescrit pour se soigner efficacement. Pendant le traitement, utilisez toujours un préservatif avec votre partenaire.

o   Prévenez votre ou vos partenaires
Il est essentiel que votre ou vos partenaires prennent aussi le traitement pour limiter les risques de réinfection(s) entre vous.

Ou s’informer, ou se faire dépister

  • Cites internet :  
  
Sida Info Service :

Tout savoir sur le SIDA: symptômes, mode de transmission, dépistage…
Prévention · Conseils · Dépistage



  • Ligne d’information et d’écoute :

 
Sida Info Service :          0 800 840 800 (24h/24) appel anonyme et gratuit

Hépatites Info Service : 0 800 845 800 (9h/23h) appel anonyme et gratuit

CPMI Caen :                   02 31 38 51 58 (9h/17h) prix d'un appel local 
                                          depuis un poste fixe
                                          51 Fossés Saint Julien, 14000 Caen